Tarn et Garonne : vaccin contre la COVID 19 L’ensemble des personnes âgées et les aides à domicile sont aussi à prioriser !


04 janvier 2021 - 255 vues

Alors que notre pays a été durement touché par l’épidémie de COVID19 et ses
conséquences tant sanitaires qu’économiques, la mise sur le marché de vaccins efficaces
font naître l’espoir d’une sortie de crise dans les prochains mois.
En Tarn-et-Garonne, la campagne de vaccination démarre actuellement au sein de l’EHPAD de
Lavit-de-Lomagne et de l’unité de soins d’hébergement de personnes âgées (USHPA) du centre
hospitalier régional de Montauban.
Le Conseil départemental entend contribuer autant que possible et à son niveau au succès de cette
opération et c’est à ce titre que, par un courrier de son Président au Premier Ministre Jean Castex, il
a interrogé le Gouvernement sur certains aspects de la politique vaccinale de l’État.
En effet, le choix a été fait de réserver dans un premier temps les doses aux personnes âgées placées
en établissement, aux personnels de plus de 50 ans ou atteints de comorbidités desdits
établissements et aux soignants qui répondent aux mêmes conditions.
Or, nombre de personnes âgées résidant à domicile risquent tout autant de contracter une forme
grave de la maladie. Il en va ainsi également des salariés des services d’aide et d’accompagnement
à domicile (SAAD) dont la continuité des services doit être assurée au même titre que celle des
établissements ou des soignants et qui, comme eux, sont exposés à un risque de contamination non
négligeable. Le même raisonnement pourrait par ailleurs s’appliquer aux personnes souffrant
d’importantes comorbidités quel que soit leur âge.
L’ouverture rapide de l’accès au vaccin à ces publics apparaît d’autant plus opportune qu’elle entre
en cohérence avec la volonté exprimée par le chef de l’État d’une accélération en la matière.
C’est pourquoi, le Président du Conseil départemental a demandé l’élargissement le plus
rapide de l’éligibilité à la vaccination à l’ensemble des personnes âgées ou souffrant de
comorbidités ainsi qu’aux personnels des SAAD.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article