Prix, normes et concurrence : les raisons de l'inquiétude autour du poulet ukrainien en France


08 février 2024 - 978 vues

Depuis plusieurs mois, l'arrivée massive de poulet ukrainien sur le marché français suscite des inquiétudes chez les éleveurs français. Voici les principaux points de tension :

Prix:

Le poulet ukrainien est vendu à des prix inférieurs à ceux du poulet français. Cette différence de prix s'explique par plusieurs facteurs :

Coûts de production plus bas en Ukraine: Les salaires et les charges sociales sont moins élevés qu'en France.

Subventions du gouvernement ukrainien: L'Etat ukrainien subventionne sa filière avicole pour la soutenir face à la crise.

Suspension des droits de douane: L'Union européenne a suspendu les droits de douane sur les importations de poulet ukrainien pour soutenir l'économie du pays en guerre.

Normes:

Des voix s'élèvent pour dénoncer des normes de production moins strictes en Ukraine qu'en France. Cela concerne notamment:

Le bien-être animal: Les conditions d'élevage en Ukraine peuvent être plus denses et moins respectueuses du bien-être animal qu'en France.

L'utilisation d'antibiotiques: L'usage d'antibiotiques dans l'élevage est plus fréquent en Ukraine qu'en France.

Concurrence:

L'afflux de poulet ukrainien sur le marché français menace la viabilité de la filière avicole française. Les éleveurs français craignent de ne pas pouvoir concurrencer les prix ukrainiens et de voir leurs exploitations disparaître.

Mesures et réactions:

Face à ces inquiétudes, les autorités françaises et européennes ont pris plusieurs mesures:

Mise en place d'un système de surveillance des importations: L'objectif est de s'assurer que le poulet ukrainien respecte les normes européennes.

Aide financière aux éleveurs français: Le gouvernement français a mis en place un plan d'aide pour soutenir la filière avicole française.

Négociations avec l'Ukraine: L'Union européenne souhaite obtenir de l'Ukraine un engagement à respecter les normes européennes de production.

Débat en cours:

La question du poulet ukrainien en France est loin d'être réglée. Un débat est en cours entre les différents acteurs concernés :

Les éleveurs français, qui craignent pour leur avenir, demandent des mesures de protection pour leur filière.

Les industriels de l'agroalimentaire, qui utilisent le poulet ukrainien dans leurs produits, s'opposent à des restrictions trop importantes.

Les consommateurs, qui sont sensibles au prix et à la qualité des produits alimentaires, attendent des réponses claires.

Conclusion:

L'arrivée de poulet ukrainien sur le marché français est un sujet complexe qui soulève de nombreuses questions. La recherche d'un équilibre entre compétitivité économique, respect des normes et préservation de la filière avicole française est un défi majeur pour les années à venir.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article