Michel Vendège candidat du Parti Animaliste dans la 2ème circonscription du Lot et Garonne appelle à la mobilisation


09 juin 2022 - 544 vues

F Pour mettre un terme à l'élevage intensif qui engendre de la maltraitance animale, de la souffrance humaine et un désastre sanitaire et écologique. En effet :

La maltraitance animale saute aux yeux de tous quand on ose les ouvrir sur ces animaux qui ne voient jamais la lumière du jour, sont empêchés de bouger, sont mutilés et ne sortent de ces lieux ignobles que pour être transportés par camions et parfois aussi bateaux vers un abattoir où seul le rendement compte.

Ce qui nous amène aussi à la souffrance humaine car le vrai métier d’éleveur ce ne peut pas être cela !

Ces conditions déplorables favorisent l’émergence d’épizooties (épidémies frappant les animaux). D’autre part il serait indispensable d’harmoniser les normes sanitaires au minimum au niveau Européen.

La France importe 3,5 millions de tonnes de soja (composé à plus de 90 % d’OGM) pour nourrir ces animaux de fermes usines. Cette production de soja est directement à l’origine de la déforestation, notamment en Amazonie. De plus la quantité d’eau nécessaire à cette production ne fait qu’aggraver le problème de pénurie d’eau croissant d’année en année sur l’ensemble de la planète. Par exemple pour produire 1 kg de viande bovine 7kg de céréales et 15m3 d'eau sont nécessaires.

Notre objectif à 5 ans est de parvenir à réduire de 50% la consommation de produits d’origine animale tout en accompagnant les professionnels de ce secteur vers une reconversion dans un élevage traditionnel et une agriculture végétale.

Le consommateur est le partenaire indispensable à ce projet car il doit comprendre que l’on peut se nourrir différemment consommer nettement moins de produits d’origine animale et les payer à leur juste prix auprès des producteurs français autant que possible.

Tout le monde serait gagnant, les animaux, les humains, notre santé, notre planète.

F Pour la création d'un ministère de la condition animale totalement indépendant des autres ministères disposant de moyens suffisants pour obtenir en particulier la création de brigades spécialisées pour lutter contre la maltraitance et les trafics d’animaux et l’application des peines.

Voici quelques-unes des autres missions qui pourraient être celles du ministère ; Permettre l’accueil des animaux de compagnie dans les structures d'hébergement pour personnes âgées, mettre en place annuellement des campagnes de stérilisation pour les chats libres afin de mettre un terme à la surpopulation et la misère animale qui va avec et prévoir des abris pour ces chats via une dotation de l’État, lutter contre les abandons en empêchant les achats .

impulsifs ou irréfléchis en animalerie et sur internet, instaurer un controle des élevages, créer un système de couverture médicale pour que le maximum d’animaux soient stérilisés et vaccinés, mettre fin aux corridas, combat de coqs et autres…, réintégrer et développer dans tous les programmes scolaires de toutes les filières un enseignement au respect des animaux, ainsi qu’une initiation à l’éthologie.

F Pour reprendre espoir en notre démocratie nous proposons de favoriser le Référendum d’initiative citoyenne – législatif et abrogatoire – (RIC) en toutes matières et notamment pour les questions relatives à la condition animale, avec un seuil d’un million de signatures

Merci de faire confiance au parti Animaliste et à travers lui ma personne, j'ai besoin de votre soutien pour faire évoluer les mentalités pour le bien-être animal.  

Michel Vendège

Deuxième circonscription :

Alexandre Freschi (LREM) 

 Martine Calzavara (LR) 

Hélène Laporte (RN) 

Christophe Courregelongues (Nupes) 

Laëtitia Redoulez (non communiqué) 

Patrick Maurin (Le Mouvement de la ruralité) 

Isabelle Henaff (Reconquête)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article