Lot et Garonne : Implantation de l’Unité d’Intervention et d’Instruction de la Sécurité Civile (UIISC)


16 mars 2023 - 1836 vues

A quelques jours de la visite, en Gironde, du Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, du  Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire Marc Fesneau et du ministre de 
la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires Christophe Béchu, Sophie  Borderie, Présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Jean-Luc Gleyze, 
Président du Conseil départemental de Gironde et Xavier Fortinon, Président du Conseil  départemental des Landes ont une nouvelle fois écrit au Préfet de Région, Etienne Guyot, 
pour défendre l’implantation au sein du massif forestier des Landes de Gascogne de la  future Unité d’Intervention et d’Instruction de la Sécurité Civile (UIISC). 
Le 24 novembre dernier, à l’occasion du lancement des États généraux du massif forestier  qui se sont tenus à Bordeaux en présence du Ministre de l’agriculture ; puis par courrier en 
date du 20 février, les trois Présidents avaient déjà officiellement demandé que cette Unité  d’Intervention et d’Instruction de la Sécurité Civile soit basée dans la région du massif des 
Landes de Gascogne et que ce territoire dispose de moyens de lutte contre l’incendie  renforcés : soutien à l’acquisition de matériel, moyens aériens pré positionnés….
Si Sophie Borderie, Jean-Luc Gleyze et Xavier Fortinon se réjouissent de l’annonce par l’État  du déblocage d’un financement complémentaire de 7,6 millions d’euros destiné à 
accompagner la remise en état, avant l’été, des pistes et des fossés dégradés lors des phases  de lutte contre les incendies en 2022, de renforcer les dispositifs de surveillance et les 
équipes de terrain, ils espèrent toujours des annonces officielles et rapides concernant le  pré-positionnement de moyens aériens dès le printemps pour pouvoir appliquer pleinement 
la doctrine nationale sur les feux naissants (Canadair, mais également hélicoptères  bombardiers d’eau).
En ce qui concerne l’implantation de l’UIISC, à l’occasion d’une réunion de travail qui s’est  tenue le 10 mars dernier, les trois Présidents ont pu noter avec satisfaction que leur courrier 
commun du 20 février avait été qualifié « d’assez remarquable » et qu’indéniablement il  représentait « un élément qui devra être pris en compte dans le choix définitif du site ».
A ce jour, plusieurs candidatures ont été déposées pour accueillir la future UIISC dans 
plusieurs départements, au sein et hors du massif forestier des Landes de Gascogne, dont 2  en Lot-et-Garonne : 1 présentée conjointement par la Présidente Sophie Borderie et le 
Président de la communauté de communes des Coteaux et Landes de Gascogne Raymond  Girardi sur le site de Houeillès (candidature soutenue par les 5 parlementaires de Lot-etGaronne, les 3 présidents des chambres consulaires et le président de l’association des  maires ruraux) et une, plus récemment, initiée par le Préfet de Lot-et-Garonne sur 
l’agglomération agenaise.
Si la compétition s’annonce difficile, la Présidente Borderie se félicite que le Lot-et-Garonne  ait relevé le défi de cette candidature et que les élus et acteurs socio-économiques 
départementaux se soient pleinement mobilisés pour accueillir cette future unité. 
Ces deux candidatures, légitimes, présentent chacune des atouts spécifiques et doivent  désormais être examinées avec attention par le Préfet de région. 
En tout état de cause, l’urgence appelle des solutions immédiatement mobilisables pour  répondre aux engagements du Président de la République d’un déploiement d’une première 
colonne avant l’été 2023.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article