Lectoure : ACAL Partenariat avec le Crédit Agricole


23 janvier 2021 - 410 vues

L’agence du Crédit Agricole de Lectoure a toujours été un partenaire privilégié et n’a eu cesse
d’apporter son soutien à l’association des commerçants, artisans, entrepreneurs et professions
libérales de Lectoure depuis presque 30 ans.
Suite à la crise sanitaire et au 1er confinement, notre équipe de l’ACAL a dû réfléchir au
développement d’outils numériques pour accompagner tous les acteurs économiques du
Lectourois. Le Crédit Agricole de Lectoure, s’est immédiatement positionné pour nous soutenir
dans nos projets.
À l’automne, lors de la reprise de la direction de l’Agence de Lectoure, Mr Patrick Falc nous a fait
savoir que le dossier de subvention serait examiné par la Fondation du Crédit Agricole Pyrénées
Gascogne, après validationde la demande par le Conseil d’Administration de la Caisse Locale de
Lectoure.
Rendez-vous a été pris le 20 novembre 2020 avec Messieurs Sébastien Mazzer – Président de la
Caisse Locale du C.A. de Lectoure, Didier Delpuech Vice-Président et Patrick Falc pour leur
présenter notre projet.
Rapidement convaincus par la nécessité, et face à l’urgence de créer une plateforme e-commerce,
une aide des plus importantes à une association nous a été octroyée, dans le but d’appuyer notre
dossier au niveau départemental puis régional. Effectivement, quelques jours après avoir obtenu
des subventions du FISAC, fonds issus de l’État (30%) et de la Communauté des Communes de la
Lomagne Gersoise (50%), Monsieur Sébastien Mazzer contactait Daniel Ligardes (Président de
l’ACAL) pour annoncer que la Fondation du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne octroyait au total
7430€ d’aides. L’ACAL souhaitent vivement les remercier pour leur extrême réactivité, mais aussi
pour leur belle générosité et leur confiance. Cette somme exceptionnelle va permettre de couvrir
les 20% restant à charge pour la création de la plateforme e-commerce « shopinlectoure », et
notre partenariat n’en sera que plus renforcé. @Foto ACAL 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article