GERS : proposition d'article traitant de l'adoption d'un amendement au sujet des oubliés du Ségur déposé par M.Taupiac


27 octobre 2022 - 1507 vues

A pied d’œuvre dans le cadre des débats sur le projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS), le Député du Gers David Taupiac a fait adopter mercredi soir à la surprise générale, un amendement permettant de rouvrir le chantier des revalorisations pour les oubliés du Ségur.

Alors que les débats sur PLFSS se poursuivaient, David Taupiac était encore mobilisé dans l’hémicycle mercredi à une heure tardive dans le cadre de son combat auprès des oubliés du Ségur. Tandis qu’il avait échoué à faire voter son amendement la semaine dernière pour l’extension des primes Ségur à tous les salariés du secteur médicosocial, le député a fait adopter à la surprise générale et contre l’avis du gouvernement, un amendement proposant de réaliser un état des lieux exhaustif des personnels n’ayant pas été revalorisé. Dans la continuité des engagements qu’il avait exprimé dès cet été auprès des salariés du secteur, David Taupiac demeure donc entièrement mobilisé pour que tous les personnels bénéficient des revalorisations prévues dans le cadre du Ségur, sans distinctions.

« Il s’agit d’une première victoire mais le combat continue. Au-delà de ce rapport que je demande, cet amendement a le mérite de rouvrir un chantier dont le gouvernement ne peut faire l’économie. La situation est critique, il est urgent de réparer cette injustice qui mine l’attractivité de nombreux métiers et participe à un climat délétère au sein des établissements. » a-t-il déclaré.

Alors que la Première ministre a enclenché l’article 49-3 sur la dernière partie du PLFSS peu de temps après l’adoption de cet amendement, coupant ainsi cours aux débats ; le gouvernement a fait le choix de l’intégrer au texte final. « Je me réjouis de cette décision. Le gouvernement devait prendre ses responsabilités, c’est à lui de résoudre une situation critique qu’il a contribué à créer au sein des établissements du soin. L’adoption de mon amendement participe à réparer une injustice qui n’a que trop duré. Je ne suis cependant pas dupe, sur la réelle volonté du gouvernement d’écouter les oppositions. Je regrette par exemple qu’il n’est pas adopté mon premier amendement dans le cadre des débats sur la première partie du PLFSS. » A estimé David Taupiac.

Le député du Gers ne désespère pas de faire finalement adopter son amendement pour la revalorisation pur et simple de tous les personnels lors de l'examen des crédits de la Mission Solidarités, Insertion et égalité des chances dans la 2ème partie du Projet de loi de Finance, jeudi 3 novembre.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article