Alice CENDRÉ, candidate du Rassemblement National de la deuxième circonscription du Gers.


28 juin 2024 - 3408 vues

À tous les auditeurs de CoolDirect,
Je suis Alice CENDRÉ, candidate du Rassemblement National de la deuxième circonscription du Gers. Actuellement secrétaire médicale en médecine du travail du Bâtiment-Travaux Publics, j’ai exercé durant 10 ans dans le milieu du paramédical en tant qu’aide-soignante.
Candidate aux élections législatives 2022 et suite aux résultats des dernières élections européennes, j’ai pu constater qu’il y avait un réel appel des Français à nous mettre au pouvoir. C’est pourquoi je me suis représentée à la suite de la dissolution de l'Assemblée nationale.
Concernant mon programme, le pouvoir d’achat est une grande priorité pour tous les Français. Ainsi nous proposons une baisse de la TVA à 5.5 % sur les énergies (gaz, fioul, carburants) et l’électricité puis dans un second temps sur les produits de première nécessité afin de pouvoir faire diminuer le panier des Français. L’hiver dernier a été un véritable désastre avec la hausse de l’électricité. Malheureusement, beaucoup de personnes n’ont pas pu se chauffer. En 2024, il est inconcevable d’entendre de telles doléances.
D’autre part, ayant une carrière professionnelle dans le médical, si je suis élue, il est extrêmement important et urgent de lutter contre les déserts médicaux dans lesquels nous nous trouvons. Nous sommes dans un milieu rural où les Gersois (es) n’ont plus de médecin traitant, ne peuvent pas avoir de rendez-vous avec des spécialistes ou avec une durée d’attente très longue. Pour cela, il faut faciliter l’installation des médecins en mettant à leur disposition un logement qui permettra également de redonner vie à nos villages de campagne qui deviendront plus attractifs et favorisera l’installation de nouveaux habitants. Permettre aussi aux médecins d’être médecins salariés.
Concernant notre système de santé, la crise sanitaire a révélé les insuffisances de notre système de soins et la vulnérabilité des patients souffrant de maladies chroniques. L'axe majeur de la politique de santé, sera de redonner confiance à l'hôpital public en lui fournissant les moyens pour être efficace. Le personnel soignant est en souffrance : manque de personnel, de moyens, de reconnaissance et des salaires trop bas.
Pour finir, nos agriculteurs qui sont en grande difficulté. Il faut lutter contre la concurrence déloyale. À ce jour, beaucoup de normes leur sont imposées alors qu’elles ne sont pas les mêmes en Europe. Lancer un grand plan « Manger français » obligeant les cantines à utiliser 80 % de produits agricoles français en 2027. Développer l’installation de vétérinaires sur le territoire gersois. Enfin, favoriser les projets de retenue d’eau.
Nous vivons une situation délicate et importante pour notre pays. J’invite tous les Gersois (es) à se rendre aux urnes le 30 juin et le 7 juillet prochain.
Alice CENDRÉ 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article