Lupiac met en scène la vie de d’Artagnan

31 juillet 2018 - 707 vues

Dimanche 12 août à Lupiac, ce sera la 7e année que le village tout entier se mobilise pour évoquer la vie du héros né en son sein. Car Charles de Batz de Castelmore dit d’Artagnan, n’est pas seulement le héros du roman d’Alexandre Dumas père, mais un capitaine-lieutenant de mousquetaires, puis maréchal de camp, homme de confiance de Louis XIV. Il est né entre 1611 et 1615 et mort au siège de Maastricht en 1673. Et Lupiac est fier de lui.

Le village fait une brillante évocation du Lupiac du XVIIe siècle le jour du départ de d’Artagnan pour Paris, à 15 ans, sur le thème : De Lupiac à Paris.Les villageois, sont quasiment tous en costumes d’époque – paysans, artisans, bohémiennes, lavandières, chenapans - et ils évoluent au milieu des visiteurs pendant un jour de foire au village.

Les valeurs du mousquetaire

Les animations racontent la vie exceptionnelle d'un enfant de Gascogne de petite noblesse, né à Lupiac et ayant accédé à l'une des plus belles charges militaires de la royauté: capitaine-lieutenant de la 1re compagnie des mousquetaires du roi. Et cela grâce à sa bravoure, sa loyauté et son rayonnement.

Ce sont précisément les valeurs représentées par le célèbre mousquetaire que le Festival cherche à célébrer : compétence, habileté, fidélité à toute épreuve et bravoure. Des valeurs d’espoir pour l’avenir. La conférence de l’historienne Odile Bordaz (1) à 6 heures – Le parcours idéal d’un cadet de Gascogne – décrit l’ambiance réelle de l’époque.

À noter que l’affiche du Festival, cette année, est l’œuvre d’un autre Gascon célèbre, notre contemporain, Jean-Charles de Castelbajac, célèbre dans le monde de l’art et de la création.

Programme (sous réserve de modifications de dernière minute)

Samedi 11 août

À 18 h 30, un spectacle de cape et d'épée autour des aventures de Zorroest donné par Les Lames en Seine sur la scène du « Théâtre de la Plaine » dans le parc derrière la mairie. Accès fléché depuis la mairie (sur la place d'Artagnan). Entrée 5 euros (gratuit jusqu'à 12 ans). Vin d'honneur offert après la pièce. Possibilité de restauration après le vin d'honneur: repas de veau à la broche pour 13,50 euros (veau, pommes grenailles, dessert et verre de vin compris). Réservation au 05 62 58 27 42 ou au 05 62 09 24 09. 

Dimanche 12 août

10 heures : ouverture des portes du village avec tir au canon,

10 h 30 : le jeune Charles de Batz découvre la revue des troupes,

11 heures : messe en gascon ; spectacle de cape et d’épée,

11 h 30 : duels à la rapière,

12 heures : Charles de Batz part à Paris,

12 h 30 : apéritif offert par le domaine Tariquet,

14 heures : spectacle Les Trois mousquetaires ; dédicace de livres par les

auteurs,

14 h 30 : duels à la rapière,

15 heures : concert de chant baroque par Deux voix d’ici et d’ailleurs,

15 h 30 : spectacle Les Trois mousquetaires,

16 heures : le jeune d’Artagnan et ses compagnons reçoivent leur casque de

mousquetaire,

16 heures : conférence de l’historienne Odile Bordaz (Le parcours idéal d’un

cadet de Gascogne),

17 heures : spectacle Les Trois mousquetaires ; duels (escrime),

17 h 30 : conférence d’André Chauvière, historien et fabricant de

parfums (La rose, symbole de l’amour courtois),

18 h 30 : tir au canon ; verre de l’amitié offert par Plaimont Producteurs,

19 heures : bal gascon traditionnel avec les Ménestrels de Montirandé,

Toute la journée du dimanche

Atelier de cuisson au four à la fermette du foirail, bivouac de soldats de la Guerre de 30 ans, saynètes de rue, promenades en calèche, l’espace enfants

Et la foire proprement dite : le parfumeur, le chirurgien, les danses des Bohémiennes, le lavoir, les étals des artisans, l’atelier des senteurs, l’atelier du sucre, la reliure, les animaux (au foirail), l’atelier poterie, les jeux en bois etc.

(1) À ne pas rater, cette dame sait tout sur le vrai d’Artagnan…

Se restaurer et se désaltérer

Buvette sur la place et pôle de restauration variée dans le parc à l’arrière de la mairie (ancien château).@Roland HOUDAILLE du JDG

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article