La Nouvelle-Aquitaine première région touristique de France durant la saison estivale 2023


29 novembre 2023 - 1803 vues

La Nouvelle-Aquitaine, 1re région touristique sur la saison 2023
Durant la saison estivale 2023, la Nouvelle-Aquitaine se classe au premier rang des régions françaises en termes de fréquentation touristique en hébergement collectif, juste devant l’Île-de-France et l’Occitanie. En effet, les campings, hôtels,  villages de vacances et résidences de tourisme néo-aquitains cumulent 47,4 millions de nuitées d’avril à septembre 2023,
soit un million de nuitées de plus qu’en 2022.  Après avoir dépassé le niveau d’avant-crise sanitaire durant la saison estivale 2022, la fréquentation régionale conforte sa reprise en 2023, progressant de 2,5 % en un an. Cette croissance est supérieure à celle enregistrée en France métropolitaine (+1,6 %). La Bretagne et la Normandie restent toujours attractives ; l’Île-de-France et le Grand-Est retrouvent leur niveau d’avant-crise. A contrario, la fréquentation touristique est à la baisse en Corse et en Provence-Alpes-Côte d’Azur .

La clientèle étrangère revient nombreuse
Les touristes en provenance de l'étranger sont plus nombreux que lors des étés précédents (+7,7 % par rapport à 2022 et +6,0 % par rapport à 2019).
Dans les hôtels et les campings, c'est d'Allemagne que les visiteurs viennent en plus grand nombre durant la saison estivale 2023, puis des Pays-Bas et d'Espagne. La clientèle résidant en France augmente aussi mais dans une moindre mesure (+1,1 %).
Les départements du littoral concentrent les trois quarts de la fréquentation estivale. Avec 11,5 millions de nuitées enregistrées dans ses hébergements collectifs de tourisme, dont 8,5 dans ses campings, la Charente-Maritime est le département le plus touristique de Nouvelle-Aquitaine cet été, devant la Gironde (10,3 millions), les Landes (9,4 millions) et
les Pyrénées-Atlantiques (5,3 millions). À l’intérieur des terres, la Dordogne est le département le plus plébiscité par les touristes, avec 4,7 millions de nuitées dans ses campings, hôtels et les autres hébergements collectifs.
Toujours plus de campeurs en Nouvelle-Aquitaine Avec 29,1 millions de nuitées en camping entre avril et septembre 2023, la région se place au 1er rang national devant
l’Occitanie (27,9 millions). La fréquentation est en hausse de 4,9 % dans les établissements de la région, soit 1,4 million de nuitées supplémentaires par rapport à la saison 2022 (figure 2). La clientèle résidant en France représente à elle seule 850 000 nuitées de plus. L’hôtellerie de plein-air bénéficie de l’étalement de la saison. Le niveau de fréquentation en avril,
mai et septembre est meilleur qu’en 2022 avec des volumes de nuitées supérieures de 10 % Les campeurs provenant de l’étranger sont aussi plus nombreux (+7,2 %) et représentent un quart des réservations. Les  Allemands et les Néerlandais constituent plus de la moitié du contingent. Leur fréquentation est en hausse par rapport à 2022 comme pour les Espagnols qui complètent le podium. Les Britanniques sont, quant à eux, cette saison encore, moins nombreux. Pendant la saison 2023, l’offre en emplacements nus continue de se réduire (-4,7 %) au profit des emplacements équipés (+3,4 %). En effet, les nuitées dans les mobil-homes, bungalows et chalets progressent de 7 %. Les établissements du littoral hébergent trois quarts des campeurs en Nouvelle-Aquitaine. Les plages de CharenteMaritime, des Landes et de la côte basque ont été particulièrement appréciées, avec une fréquentation en hausse par rapport à 2022. Sur le Bassin d’Arcachon, touché par les feux de forêt en juillet 2022, les campings enregistrent une hausse de 7 % des nuitées sur l’ensemble de la saison, après une baisse de 15 % l'année précédente. Par ailleurs, le tourisme rural confirme son succès, avec des campeurs plus nombreux dans les départements de la Vienne (+10 %), de la Dordogne (+5 %), dans le Béarn (+6 %) et dans les Pyrénées (+5 %).
L’hôtellerie limite sa baisse grâce à sa clientèle en provenance de l'étranger. Avec 10,2 millions de nuitées enregistrées dans ses 1 660 hôtels, la Nouvelle-Aquitaine se situe au 4e rang derrière l’Île-deFrance, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes. En comparaison avec 2022, la fréquentation est en léger repli de 1,2 %, dans un contexte de baisse de 2 % en France métropolitaine.
La clientèle résidant en France est moins nombreuse que l’année dernière (-3,9 %). Les touristes résidant à l'étranger compensent en partie cette perte avec un bond de fréquentation de +10,7 %. Ces derniers ne représentent toutefois que 2  nuitées en hôtel sur 10. Les Britanniques, de retour cette année dans la région (+45 % de fréquentation), devancent les
Espagnols et les Belges. L’accueil du Pays de Galles et de l’Irlande lors de la coupe du monde de rugby à Bordeaux a sans doute joué dans l’essor de leur clientèle : ils sont deux fois plus nombreux en septembre dans la métropole bordelaise qu'un an auparavant.
Pour la clientèle d’affaires, le contexte est moins favorable. La fréquentation est en retrait de 4 points par rapport à 2022, avec 36 % des nuitées enregistrées pour motifs professionnels. Dans Bordeaux Métropole, qui attire 20 % de la fréquentation hôtelière régionale totale, la clientèle professionnelle continue de reculer (-15 %). Les agglomérations de
Poitiers et de Pau accueillent cette année moins de clientèle professionnelle que l’année dernière (-10 %). La fréquentation chute à Limoges avec un quart de réservations en moins. A contrario, le littoral néo-aquitain, en particulier le Bassin d’Arcachon, tire son épingle du jeu avec 30 % de nuitées supplémentaires. La fréquentation des autres hébergements collectifs de tourisme en baisse
En Nouvelle-Aquitaine, la fréquentation dans les autres hébergements collectifs de tourisme (AHCT), regroupant essentiellement les résidences hôtelières et de tourisme, les villages vacances et les auberges de jeunesse, représente 8,1 millions de nuitées, en baisse de 1 % par rapport à la saison estivale 2022.
La baisse est particulièrement marquée dans les résidences de tourisme et hôtelières au troisième trimestre : -6,2 %. En particulier, les nuitées de la clientèle résidente, largement majoritaires, diminuent de 7,8 % alors que celles des nonrésidents augmentent de 4 %. L'offre en meublés sur les plateformes collaboratives est une alternative à ces hébergements (Sources). D’avril à
septembre 2023, elle a augmenté de 10 % et la fréquentation de 14 % par rapport à 2022 pour atteindre 7,5 millions de nuits réservées, une nuit réservée représentant un hébergement loué pour une nuit, quel que soit le nombre de personnes. Le taux d’occupation des meublés est de 62 %, soit 2 points de plus que durant la saison 2022

Sources
L’enquête de fréquentation touristique, réalisée mensuellement par l’Insee, porte sur les hébergements collectifs
touristiques : hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT).
La fréquentation des logements meublés en Nouvelle-Aquitaine est issue des données AIRDNA, plateformes Airbnb, VRBO
(Abritel, HomeAway), Sportihome traitées par le comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine.
Publication rédigée par : Julien Lemasson, Laurent Zambon (Insee)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article