L'histoire de la charentaise en Dordogne


22 février 2021 - 482 vues

L'histoire de la charentaise

Mais d’où proviennent nos fameuses Chausse Mouton ? Une petite idée ?
Pour vous aider un peu, voici des indices : truffes, foie gras, châtaignes, fraises…
Toujours aucune idée ?

Nous sommes dans le Périgord ! Plus exactement, dans le Périgord vert. L’usine est présente depuis plusieurs dizaines d’années et propose depuis 1930 des chaussons confort et tout doux. C’est ici que toute la famille Chausse Mouton est née et continue d’exister !


“Comment sont-elles fabriquées, un secret ?”
- Un secret est un secret… Mais Chausse Mouton va vous révéler une méthode : c’est la méthode - presque ancestrale - du cousu retourné.
La voici la voilà : La méthode du cousu retourné permet d’avoir un confort et une résistance optimale des chaussons grâce à une couture dite en jointage simple sur une chaussure montée à l’envers, qui est ensuite retournée manuellement. Ca semble compliqué mais c’est la meilleure méthode pour que vos pieds se sentent dans un cocon tout chaud.

La vraie légende des charentaises Chausse Mouton

Il était une fois en France, au XVIIe siècle, une petite ville proche d'Angoulême en Charente, où de nombreux bouts de tissus étaient délaissés par les tailleurs des uniformes militaires français. Ces bouts de tissus ne servant pas, ils étaient sur le point d’être jetés jusqu’à ce que des cordonniers leur donnent une seconde chance. Ils s’en servaient comme doublure dans leurs sabots pour avoir les pieds au chaud. Cette doublure ne différenciait pas le pied droit du pied gauche. C’est avec cette invention que la première charentaise made in France est née.

Ayant réchauffé les pieds de beaucoup de paysans, la charentaise a ensuite changé de tissus pour des chutes de tissus de feutre de papeterie plus résistants.
Ces charentaises chaudes ont fait parler d’elles dans toute la France jusqu’à atteindre les oreilles de notre Roi Soleil, Louis XIV, qui aimait n’avoir aucun bruit dans son palais pour dormir et se reposer paisiblement. Cependant, ses valets faisaient constamment du bruit avec leurs chaussures. Ils ont ainsi troqué leurs chaussures pour les “Silencieuses". Grâce à la semelle rajoutée au tissu de feutre de papeterie par les cordonniers, les valets ne faisaient plus aucun bruit. En plus de ne faire aucun bruit, les Silencieuses lustraient les sols tout en gardant les pieds au chaud. Avec cette évolution, les Silencieuses sont devenues très à la mode chez les nobles et se sont retrouvées très vite aux pieds de tous les valets.

Ce n’est que bien plus tard, après l’essor des Silencieuses, que la charentaise gagne vraiment son nom. Leur rencontre avec un cordonnier de La Rochefoucauld leur redonne un coup de jeune. L’ajout d’une semelle rigide leurs permet de durer plus longtemps. Toutefois, il faudra attendre 1907 pour que les véritables charentaises telles que nous les connaissons aujourd’hui apparaissent. C’est avec le docteur Jeva que les premières charentaises avec des couleurs vives et des motifs écossais ou à carreaux viennent conquérir le monde.

Néanmoins, l’histoire de ces légendaires charentaises françaises ne s’arrête pas là ! Elle continue avec vos pieds, la technique du cousu-retourné et notre créativité ! Ce savoir-faire unique est la méthode de fabrication traditionnelle que Chausse Mouton est fier d’avoir conservé, pour le plus grand bonheur de vos pieds. Retrouvez vite le site https://www.chaussemouton.fr/ Pour avoir les deux pieds aux chaud . Foto et infos  Chausse Moutons .

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article