VOEUX DE JEAN-PIERRE MOGA SENATEUR POUR 2019

01 janvier 2019 - 779 vues

Pour cette nouvelle année 2019, je vous adresse ainsi qu’à vos proches, vos auditeurs, mes voeux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2019.
Comme l’an passé, mes pensées vont une nouvelle fois plus particulièrement aux plus démunis d’entre nous.
Après les manifestations de ces dernières semaines, devant l’immense demande de justice sociale qu’expriment certains de nos concitoyens. Les mesures du Gouvernement pour apaiser la révolte populaire ne permettent pas d’amortir l’impact de la hausse de la fiscalité, toujours plus importante ces dernières décennies notamment sur les foyers les plus pauvres.
Mais la distance entre deux France, la fracture sociale et territoriale est bien réelle. Elle se creuse de plus en plus, d’un côté, celle des élites et des mieux lotis et de l’autre, celle des salariés, des commerçants et artisans, des retraités, des agriculteurs, qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.
La France qui manifeste c’est la France rurale, que l’on qualifie de périphérique, qui ne peut pas se passer de sa voiture ; c’est la France des travailleurs modestes, des personnes âgées aux toutes petites retraites, des jeunes qui n’ont pas de visibilité sur leur avenir.
Aucun territoire ne doit donc être délaissé. Le critère de la proximité pour les services publics, pour les commerces, dans un département comme le nôtre, est prépondérant, il doit être prioritaire au regard de celui de la rentabilité seule. C’est pourquoi j’ai défendu, en ma qualité de rapporteur du texte, la loi sur la revitalisation des centres villes et des centres-bourgs.
A court et à moyen terme, il faut renforcer les infrastructures de transport, installer internet haut débit, l’accès à la téléphonie mobile partout et décider d’instaurer un moratoire sur les fermetures de services publics, pour retrouver davantage de solidarité et d’équité au niveau national.
En 2019, nous avons une échéance importante : les élections européennes ; L’Europe avec ses défauts garantit une paix durable, mais si cela est très important, ce n’est pas suffisant. Nous avons besoin d’une autre Europe, d’une Europe plus humaine, plus sociale et plus juste. Une Europe qui ne soit pas seulement celle des banquiers et des technocrates.
Enfin, je reste à la disposition, certes des élus locaux, mais aussi de toutes les Lot-et-Garonnaises et de tous les Lot-et-Garonnais.
Avec Carole Roire, ma suppléante, nous vous présentons nos meilleurs voeux pour 2019. Puisse cette nouvelle année, voir vos projets se réaliser dans une France plus solidaire et plus humaine où chacun pourra trouver sa place.

Jean-Pierre MOGA
Sénateur de Lot-et-Garonne

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article