La réaction de la présidente Sophie Borderie aux résultats du second tour des élections législatives


08 juillet 2024 - 444 vues

« J’accueille les résultats de ce soir avec solennité, émotion et reconnaissance envers toutes celles et tous ceux qui, au niveau national comme au niveau local, ont répondu massivement à l’appel du barrage républicain contre l’extrême-droite.

Je salue toutes celles et tous ceux qui, sans ambiguïté, ont appelé à voter pour le candidat de l’arc républicain le mieux placé au second tour. Les résultats de ce soir nous prouvent une fois de plus que l’histoire n’est jamais dite à l’avance et qu’il appartient aux femmes et aux hommes de bonne volonté de l’écrire.

En Lot-et-Garonne, je me félicite que le barrage républicain ait permis de limiter le pire et déjouer les funestes pronostics. Dès le soir du premier tour, j’ai appelé de mes vœux ce front républicain. La mobilisation a été au rendez-vous ; un grand merci à tous.

En Lot-et-Garonne, cette mobilisation exemplaire permet à Michel Lauzzana de conserver son mandat et à Guillaume Lepers d’accéder à la députation. Qu’ils n’oublient pas dans quelles conditions ils accèdent à cette haute fonction. Leur responsabilité est grande !

Malheureusement, en dépit d’une campagne dynamique et engagée, Christophe Courrègelongue et Maud Caruhel ne parviennent pas à faire basculer la seconde circonscription même s’ils obtiennent de bons résultats dans la ville de Marmande.

Au soir de cette campagne électorale inédite, brève, et parfois violente, je souhaite ici saluer l’engagement de tous les militants du Nouveau Front Populaire qui n’ont pas ménagé leur peine.

Une nouvelle législature va débuter. Le sursaut que j’avais appelé de mes vœux au soir du premier tour a bien eu lieu et je m’en félicite. Le Nouveau Front Populaire a levé un espoir dans le pays. Le défi est immense. Ici en Lot-et-Garonne comme partout en France, il nous appartient de le relever. »

Sophie BORDERIE, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article