Et maintenant Oyonnax ! Henry Broncan fait passer un message .

04 avril 2018 - 570 vues

Samedi  à 20h45, sur la pelouse d'Armandie, les Agenais devront se battre durant 80 minutes, Le match contre Oyonnax, est le match le plus important de la saison, il y a un moment que tout le monde, en  parle, eh ! bien ce jour arrive. Après le rendez vous manqué, contre L'UBB, les Agenais n'ont plus le choix, face à des joueurs d'Oyonnax,qui réussisse, une sacrée  remontada, à 3pts d'Agen, c'est dire que ce match et capital pour les deux équipe.   Nos confrères du petit Bleu, ont posé une question à des anciens du SUA .@Fotocooldirect

Que diriez-vous aux Agenais dans les vestiaires ?

Henry Broncan : «Ce serait sans doute un langage dépassé, mais je jouerai sur l'histoire du SUA. L'histoire du SUA est très belle avec des titres, des internationaux, à côté de ça Oyonnax fait un peu parent pauvre mais très méritant. Les Oyonaxiens ont montré beaucoup de caractère. Sans être écrasés par le poids du passé vous devez réaliser que vous jouez chez vous dans un stade mythique. Armandie, mort à la Première Guerre mondiale. Mais j'ai bien conscience que mon langage est un peu dépassé. A cause du rugby pro, les joueurs n'ont pas de passé. Je me souviens qu'un jour, à Tarbes, j'ai amené les joueurs au moment aux morts pour leur montrer que la Stado avait perdu toute une équipe à la guerre. Les Iliens, contrairement aux Néo-Zélandais n'ont pas la fibre du passé. Je terminerai en leur disant : Vous êtes dans un club à la fois très ancien mais à la fois très moderne. Le nombre d'internationaux juniors est impressionnant, vous n'avez pas le droit de décevoir le peuple agenais. Il faut vous imprégner de la rudesse des joueurs d'Oyonnax.»

 

Le groupe de 32 joueurs pour la mise au vert. Tetrashvili, Béthune, Phelipponneau, Barthomeuf, Bosch, Ngauamo, Ryan, Joly, Akhobadze, Murday, De Marco, Braendlin, Marchois, Qera, Erbani, Miquel, Tanga, Kotze, Verdu, Januarie, Rubio, McIntyre, Vincent, Fouyssac, Hériteau, Sadie, Vaka, Metge, Nakosi, Tolot Lo., Laporte, Lamoulie.  Une mise au vert, au Golf de Casteljaloux.

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article