Cas de rougeole chez des lycéens de Palissy

27 février 2018 - 530 vues

Au retour d'un voyage scolaire en Espagne, 12 élèves du lycée Bernard Palissy et du collège Ducos-du-Hauron ont présenté les symptômes d'une rougeole.   Plus de 269 cas de rougeole sont confirmés à ce jour en Nouvelle-Aquitaine. 66 cas, soit un sur quatre, a nécessité une hospitalisation, et quatre patients ont dû être transférés en réanimation Près de 90 % des patients n'étaient pas ou mal vaccinés» rappelle l'Agence régionale de santé à Bordeaux. La priortité se faire vacciner .

Principaux faits

  • La rougeole reste l'une des causes importantes de décès du jeune enfant, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace.
  • En 2016, on a recensé 89 780 décès par rougeole dans le monde; c’est la première fois que le nombre de décès dus à la rougeole est inférieur à 100 000 par an.
  • Grâce à la vaccination antirougeoleuse, les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 84% entre 2000 et 2016.
  • En 2016, environ 85% des enfants dans le monde –contre 72% en 2000– ont reçu une dose de vaccin antirougeoleux avant l’âge de un an, grâce à l’intervention systématique des services de santé.
  • Entre 2000 et 2016, on estime que la vaccination antirougeoleuse a évité 20,4 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique.

Signes et symptômes

Le premier signe d’infection est en général une forte fièvre qui apparaît environ 10 à 12 jours après l’exposition au virus et persiste 4 à 7 jours. Au cours de ce stade initial, le tableau peut comporter une rhinorrhée (nez qui coule), de la toux, des yeux rouges et larmoyants, et de petits points blanchâtres sur la face interne des joues. L’éruption apparaît plusieurs jours plus tard, habituellement sur le visage et le haut du cou. En 3 jours environ, elle progresse pour atteindre les mains et les pieds. Elle persiste 5 à 6 jours avant de disparaître. On l'observe en moyenne 14 jours après l’exposition au virus, dans un intervalle de 7 à 18 jours.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article